Bernard Dufour 1922 - 2016

Bernard Dufour est un peintre, photographe et écrivain français.

Il nait le 21 novembre 1922, à Paris, et meurt en 2016 au Mas de Pradié en Aveyron. 

Ingénieur agronome de formation, il commence à peindre en 1946 à l'âge de 24 ans. La galerie Pierre Loeb le représente de 1954 à 1964 à Paris et à New York, puis la galerie Beaubourg (Pierre et Marianne Nahon) à partir de 1978.

D'abord tourné vers la peinture abstraite en vogue après guerre, il entame un travail figuratif dès les années 1960. Prenant pour modèle son propre corps et celui de sa femme Martine, il explore le registre de l’intime et du nu en travaillant notamment à partir de ses clichés de photographie.

Il participe à de nombreuses expositions, personnelles ou collectives, parmi lesquelles : Documenta 3 (Cassel, 1959), Biennale de Venise (1964), Exposition Topino Lebrun, Centre Georges-Pompidou (1975),  Château de Jau ( 1986 et 2017), Bibliothèque nationale de France (1991), "Clichés verres" à la Maison Européenne de la Photographie, Paris (2001),  "Rétrospective", Musée d'Art moderne de Strasbourg par Fabrice Hergott et Richard Leydier (2006) Femme de toujours, Colloque aux Eyzies-de-Tayac (2005) avec Marc Desgranchamps, "En plein dans tout", Galerie Trigano (2015).

Quelques années avant sa mort, quelques toiles sont affichées dans le fond permanent du Musée d’art moderne de la Ville de Paris ainsi qu'un accrochage en 2015 à la Galerie Trigano, il est de nouveau exposé à la FIAC un an avant sa mort.

Enfin, un hommage posthume est proposé au Musée d’art moderne de la ville de Paris au printemps-été en 2019 dans le cadre de l'exposition Rumeurs et Légendes.

 

BERNARD DUFOUR ET LES VIGNERONS

Bernard Dufour s’est exilé au Mas de Pradié, au cœur de l’Aveyron, dans les années 1970.

Il a fait de la vie solitaire près de la nature une expérience narrative. Délaissant l’abstrait de ses débuts, il emprunte un long chemin aux variations tantôt chaleureuses tantôt mélancoliques vers une peinture figurative et laisse finalement une empreinte singulière à travers l’expression de l’intime, figuré.

Il accepte déjà dans les années 80 et 90 d'illustrer des étiquettes pour les cuvées de grands domaines de Bordeaux et de Chablis.

Ce tournant fait écho à la vision respectueuse du terroir qui est à l’œuvre notamment en viticulture. Le vin nature ou biodynamique, éloigné des grands marchés internationaux à ce jour, est un regard différent sur l’agriculture et la nature.
Plus de temps à observer ses vignes, à connaître son sol, à accepter l’aléa climatique et se sentir parfois démuni quand le raisin manque. L’adversité liée à cette incertitude contraint à une créativité inédite et parfois brutale. 

La rencontre entre le vin nature et la peinture figurative de Bernard Dufour relève d’une vision intime et engagée.

Parties prenante du projet, la majorité des vignerons a fait le choix de l'oeuvre qui devait figurer sur sa bouteille parmi une sélection de toiles, rendant ces cuvées uniques !

×

Demander le prix

I agree to my email being stored and used to receive the newsletter.