Brendan Tracey, vin naturel de la Vallée de la Loire

Brendan Tracey épisode 7 de Punkovino "Wine is not dead" 

Brendan Tracey habite à Saint-Anne au sud de Vendôme, dans le Loir et Cher. D’origine américaine par son père et française par sa mère, Brendan arrive à Blois à l’âge de 15 ans puis s’installe définitivement en France dans les années 1980. Après avoir créé et dirigé une des premières radios libres françaises « Radio plus FM » pendant quelques années, rien ne destinait Brendan à se lancer dans le vin. Chanteur punk et passionné de musique, il monte son premier groupe « The Insults » et sort un disque en 1979. Pourtant, encouragé par ses amis Thierry Puzelat (Domaine le Clos Tue Bœuf), Jean Pierre Robinot ou encore Pascal Simonutti, Brendan commence ses activités de négoce et de vinification de vins naturels dès 2010.

Brendan est un excellent « vinificateur », et préfère laisser la viticulture aux vignerons. Il achète des raisins de sauvignon, pinot noir, gamay, côt, romorantin, cabernet franc, pineau d’Aunis et grolleau cultivés en agriculture biologique ou biodynamique et produit son propre vin. Le Pineau d’Aunis, ou chenin noir, est un cépage planté dans la Vallée de la Loire, principalement dans le Nord (Loir et Cher). Grâce à des rendements limités, les vins issus de Pineau d’Aunis promettent des arômes de fruits rouges (fraise, framboise) et légèrement poivrés.

Ses activités de négoce représentent un domaine d’environ 5 hectares. Les vins sont vinifiés avec des levures indigènes et en macération semi-carbonique pour la plupart. L’influence et l’énergie punk se retrouvent dans ses vins renversant les codes et les valeurs traditionnelles, à la puissance aromatique et au caractère affirmés. Des vins libres, décomplexés et énergiques. No rules ! Autre son célèbre Pineau d’Aunis, Brendan vinifie des raisins issus de cépages méconnus et rares comme le romorantin, l’orbois, le sauvignon ou le pinot et gamay. Il produit environ 30 000 bouteilles par an, des ovnis (Objets Viticoles Non Identifiés), tous plus originaux les uns que les autres.

Brendan réalise ses propres étiquettes de cuvées comme « Rue de la soif », « Pour une poignée de bouteilles » ou « Gorge sèche » grâce à des études de graphisme et de cinéma.

×

Demander le prix

I agree to my email being stored and used to receive the newsletter.